Harley Nation
Bienvenue sur Harley-Nation

En tant qu'invité tu n'auras accès qu'à un nombre limité de nos rubriques. Si tu souhaites profiter pleinement de notre forum, n'hésites pas à nous rejoindre en t'inscrivant.

Tu seras le bienvenu parmi nous.

L'art de péter, le livre

Aller en bas

L'art de péter, le livre

Message par Stefou le Mar 14 Aoû - 12:16

Salut les HN cheers

Une petite trouvaille sur internet que je trouve pas idiot d'en faire profiter Very Happy
Il s'agit du livre "l'art de péter", dont la première édition date de 1751.
A première vue il fait l'éloge du pet et en vante les vertues pour la santé. J'ai bien dit "vante" et non "vente" du verbe venter :

https://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/venter/81421

Very Happy

Chacun sait que péter fait partie du cycle naturel de la digestion, et que simplement pour des questions de bienséance on s'interdit donc de péter. Certains quand même pousse le bouchon un peu loin et s'empêche touts vents disharmonieux, je ne pense bien sûr à personne en particulier... Ce livre s'adresse donc aussi à ces personnes, en leur faisant comprendre que c'est naturel et bon pour la santé.
J'ai cherché sur internet et j'ai trouvé quelques citations du livre. C'est du français de l'époque, donc assez coloré, si je peux le dire ainsi Very Happy .
Un petit extrait :

"Pierre-Thomas-Nicolas Hurtaut, L’art de péter, Essai théori-physique et méthodique à l’usage des personnes constipées, des personnes graves et austères, des dames mélancoliques et de tous ceux qui restent esclaves du préjugé, publié en 1751.
Définition du pet en géneral

Couverture : ©️ Atelier Rezai-Guias-Vigne.

Le pet, que les Grecs nomment πορδή, les Latins, crepitus ventris, l’ancien Saxon, purten ou furten, le haut Allemand, Fartzen, et l’Anglais, fart, est un composé de vents qui sortent tantôt avec bruit, et tantôt sourdement et sans en faire.

(…) Le pet est donc, en général, un vent renfermé dans le bas-ventre, causé, comme les médecins le prétendent, par le débordement d’une pituite attiédie, qu’une chaleur faible atténuée et détachée sans la dissoudre ; ou produite, selon les paysans et le vulgaire, par l’usage de quelques ingrédients venteux ou d’aliments de même nature. On peut encore le définir comme un air comprimé, qui, cherchant à s’échapper, parcourt les parties internes du corps, et sort enfin avec précipitation quand il trouve une issue que la bienséance empêche de nommer.

Mais nous ne cachons rien ici ; cet être se manifeste par l’anus, soit par un éclat, soit sans éclat : tantôt la nature le chasse sans efforts, et tantôt l’on invoque le secours de l’art, qui, à l’aide de cette même nature, lui procure une naissance aisée, cause de la délectation, souvent même de la volupté. C’est ce qui a donné lieu au proverbe, « que pour vivre sain et longuement, il faut donner à son cul vent ». (…)
Quelques pets plaisants

Pets de province

Des gens expérimentés nous assurent que ces pets ne sont pas si falsifiés que ceux de Paris, où l’on raffine sur tout. On ne les sert pas avec tant d’étalage ; mais ils sont naturels et ont un petit goût salin, semblable à celui des huîtres vertes. Ils réveillent agréablement l’appétit.

Pets de ménage

Nous apprenons d’après les remarques d’une grande ménagère de Pétersbourg, que ces sortes de pets sont d’un goût excellent dans leur primeur et que quand ils sont chauds, on les croque avec plaisir ; mais que dès qu’ils sont rassis, ils perdent leur saveur et ressemblent aux pilules qu’on ne prend que pour le besoin.

Pets de pucelle

On écrit de l’île des Amazones, que les pets qu’on y fait sont d’un goût délicieux et fort recherché. On dit qu’il n’y a que dans ce pays où l’on en trouve ; mais on n’en croit rien. Toutefois on avoue qu’ils sont extrêmement rares.

Pets de demoiselles

Ce sont des mets exquis, surtout dans les grandes villes où on les prend pour du croquet à la fleur d’orange.

Pets de jeunes filles

Quand ils sont mûrs, ils ont un petit goùt de revas-y qui flatte les véritables connaisseurs.

Pets de femmes mariees

On aurait bien un long mémoire à transcrire sur ces pets ; mais on se contentera de la conclusion de l’auteur et l’on dira d’après lui « qu’ils n’ont de goût que pour les amants » et que « les maris n’en font pas d’ordinaire grand cas ».

Pets de bourgeoises

La bourgeoisie de Rouen et celle de Caen nous ont envoyé une longue adresse en forme de dissertation, sur la nature des pets de leurs femmes. (…). Nous dirons en général que le pet de bourgeoise est d’un assez bon fumet, lorsqu’il est bien dodu et proprement accommodé et que, faute d’autres, on peut très bien s’en contenter.

Pets de paysannes

Pour répondre à certains mauvais plaisants qui ont perdu de réputation les pets de paysannes, on écrit des environs d’Orléans qu’ils sont très beaux et très bien faits. Quoique accommodés à la villageoise, qu’ils sont encore de fort bon goût, et l’on assure les voyageurs que c’est un véritable morceau pour eux et qu’ils pourront les avaler en toute sûreté comme des gobets à la courte queue. Les bergères de la vallée de Tempé, en Thessalie, nous donnent avis que leurs pets ont le véritable fumet du pet, c’est-à-dire qu’ils sentent le sauvageon, parce qu’ils sont produits dans un terrain où il ne croît que des aromates, comme le serpolet, la marjolaine, et qu’elles entendent qu’on distingue leurs pets de ceux des autres bergères qui prennent naissance dans un terroir inculte. La marque distinctive qu’elles enseignent pour les reconnaître et n’y être pas trompé, c’est de faire ce que l’on fait aux lapins pour être sûrs qu’ils sont de garenne, flairer au moule.

Pets de vieilles

Le commerce de ces pets est si désagréable qu’on ne trouve point de marchand pour les négocier. On ne prétend pas pour cela empêcher personne d’y mettre le nez, le commerce est libre.

Pets de potiers de terres

Quoiqu’ils soient faits autour, ils n’en sont pas meilleurs ; ils sont sales, puants et tiennent aux doigts. On ne peut les toucher, crainte de s’emberner.

Pets de tailleurs

Ils sont de bonne taille et ont un goût de prunes, mais les noyaux en sont à craindre.

Pets de cocus

Il y en a de deux sortes. Les uns sont doux, affables, mous. Ce sont les pets des cocus volontaires : ils ne sont pas malfaisants. Les autres sont brusques, sans raison et furieux ; il faut s’en donner de garde. Ils ressemblent au limaçon, qui ne sort de sa coquille que les cornes les premières.

Extraits de Pierre-Thomas-Nicolas Hurtaut, L’art de péter, Essai théori-physique et méthodique à l’usage des personnes constipées, des personnes graves et austères, des dames mélancoliques et de tous ceux qui restent esclaves du préjugé, publié en 1751, Editions Payot & Rivages, Paris 2006, 10 €.

« Au plus eslevé throne du monde si ne sommes assis que sus nostre cul. Les Roys et les philosophes fientent, et les dames aussi. » Michel Eyquem de MONTAIGNE, écrivain français (1533 - 1592).

« Pet retenu fait un abcès au trou du cul. » Julos Beaucarne, artiste belge (né en 1936)"



Voilà.
Oui, où peut-on le trouver ? Et bien par exemple ici :

https://www.amazon.fr/Lart-p%C3%A9ter-Essais-th%C3%A9ori-physique-m%C3%A9thodique/dp/2228906700

Et un petit teaser en prime :



Merci de votre attention les gars  Very Happy
avatar
Stefou
FULL Member
FULL Member

Messages : 1660
Date d'inscription : 05/11/2017
Age : 47
Localisation : Saint Florent sur Cher
Bike: : Dyna low rider 2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art de péter, le livre

Message par Néné le Mar 14 Aoû - 16:15

Dans le pet c'est pas le bruit qui dérange mais l'odeur.....

_________________
Ne roule pas plus vite que ton ange peut voler...
avatar
Néné
Harley nation crew
Harley nation crew

Messages : 4152
Date d'inscription : 09/11/2015
Age : 61
Localisation : Vosges
Bike: : Trike Street Bob

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art de péter, le livre

Message par Dieter le Mar 14 Aoû - 17:31

Va falloir inviter Patrick Sebastien dans ce sujet,il vas être en terre connue... Shocked
avatar
Dieter
Expert Member
Expert Member

Messages : 980
Date d'inscription : 10/09/2017
Age : 56
Localisation : METZ Moselle
Bike: : FLH Shovelhead 1977

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art de péter, le livre

Message par Stefou le Mer 15 Aoû - 7:44

Néné a écrit:Dans le pet c'est pas le bruit qui dérange mais l'odeur.....

Ce n'est pas faux Néné, ce n'est pas faux... Surement que le livre en parle d'ailleurs Very Happy

Dieter a écrit:Va falloir inviter Patrick Sebastien dans ce sujet,il vas être en terre connue... Shocked

Il ne doit pas y avoir trop de français ancien dans ses émissions quand même Very Happy
J'ai posté ce sujet car dans le fond il traite de l'irrévérence. C'est un thème quand même cher à la culture biker... Sinon au moins le principe revient souvent.
D'ailleurs ça me rappelle une petite anecdote.
C'était durant la fête nationale, je me promenai en moto et j'arrive dans une petite ville non loin de Dreux. C'était en plein dans la cérémonie et je voyais le défilé à 100m environ plus loin dans la rue. Ma moto n'est pas très bruyante et j'avais une conduite calme et ne donnais pas de l'accélérateur pour faire du bruit gratuitement, mais bon c'est une Harley et ça donne mauvais genre... La ville en question est une ville très bourgeoise de réputation et là ca c'est malheureusement vérifié...
Un passant m'interpelle et me dit sans trop de politesse "Qu'est-ce que vous cherchez ?" Je lui réponds aimablement que je cherche un restaurant où manger et une place où me garer. Il m'indique sans être trop aimable lui de son côté qu'il y en a un en face du château.
Ce passant devait avoir des petits soucis d'ordre gastrique, pour le dire de façon détournée Embarassed
avatar
Stefou
FULL Member
FULL Member

Messages : 1660
Date d'inscription : 05/11/2017
Age : 47
Localisation : Saint Florent sur Cher
Bike: : Dyna low rider 2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art de péter, le livre

Message par Dieter le Mer 15 Aoû - 9:28

Irrévérence?Ah bon? Shocked
avatar
Dieter
Expert Member
Expert Member

Messages : 980
Date d'inscription : 10/09/2017
Age : 56
Localisation : METZ Moselle
Bike: : FLH Shovelhead 1977

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art de péter, le livre

Message par Stefou le Mer 15 Aoû - 10:29

Oui farpaitement.
Des bons gros morceaux d'irreverence comme on les aime Very Happy
avatar
Stefou
FULL Member
FULL Member

Messages : 1660
Date d'inscription : 05/11/2017
Age : 47
Localisation : Saint Florent sur Cher
Bike: : Dyna low rider 2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art de péter, le livre

Message par Dieter le Mer 15 Aoû - 15:28

Si on aime l'ambiance "Bite Cul Poil Nichon Pipi Caca"effectivement,la vulgarité ne me fait pas rire,la grossièreté parfois...
avatar
Dieter
Expert Member
Expert Member

Messages : 980
Date d'inscription : 10/09/2017
Age : 56
Localisation : METZ Moselle
Bike: : FLH Shovelhead 1977

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art de péter, le livre

Message par Stefou le Mer 15 Aoû - 15:44

Désolé que tu aies cet opinion-la Dieter.
Là il s'agit d'un petit livret de 1751 qui a dû en faire rire des tas, et sûrement moins d'autres...
J'espère sincèrement qu'à la longue ça te fera esquisser un petit sourire Wink
avatar
Stefou
FULL Member
FULL Member

Messages : 1660
Date d'inscription : 05/11/2017
Age : 47
Localisation : Saint Florent sur Cher
Bike: : Dyna low rider 2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art de péter, le livre

Message par Dieter le Mer 15 Aoû - 15:47

Sans doute au XVIII eme siècle,a coté de La Philosophie Dans Le Boudoir....
avatar
Dieter
Expert Member
Expert Member

Messages : 980
Date d'inscription : 10/09/2017
Age : 56
Localisation : METZ Moselle
Bike: : FLH Shovelhead 1977

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art de péter, le livre

Message par Stefou le Mer 15 Aoû - 16:04

Le marquis de Sade...
J'ai lu il y a longtemps un de ses livres, je ne me rappelle plus lequel. Mais c'est vrai à mon sens il a sa place à côté de celui-là

édit :

Un petit lien intéressant :

https://www.babelio.com/liste/1118/Libertinage-et-litterature-du-XVIIIeme-siecle

C'est dingue quand même... Une chose en amenant une autre, on en sait maintenant un peu plus sur la littérature érotique du 18e siècle. Bon pas sûr que ça soit utile dans le monde Harley. Désolé Embarassed
avatar
Stefou
FULL Member
FULL Member

Messages : 1660
Date d'inscription : 05/11/2017
Age : 47
Localisation : Saint Florent sur Cher
Bike: : Dyna low rider 2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art de péter, le livre

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum