Harley Nation
Bienvenue sur Harley-Nation

En tant qu'invité tu n'auras accès qu'à un nombre limité de nos rubriques. Si tu souhaites profiter pleinement de notre forum, n'hésites pas à nous rejoindre en t'inscrivant.

Tu seras le bienvenu parmi nous.

"Laureline ou le dernier run"= une bonne histoire de moto et d'amitié ?

Aller en bas

"Laureline ou le dernier run"= une bonne histoire de moto et d'amitié ?

Message par KP203 le Mar 21 Nov - 19:32

« Laureline ou le dernier run » de Thierry Vigouroux Saint Jacques:

« Jack est un vétéran de la vie. Arrivé depuis peu dans une énième maison de retraite, il y fait la rencontre d’Albert, fonctionnaire retraité, et de Melvin, ancien légionnaire au passé trouble. En dépit de leur méconnaissance, Albert identifie rapidement Jack, car même si leurs routes ne se sont jamais croisées, un point les rattache : Laureline. De cette rencontre va naître une réelle complicité, mais pour Jack, la fraternité a un sens particulier, et quand Albert se retrouve menacé, les méthodes peu orthodoxes qui ont guidé sa vie vont vite reprendre le dessus… On les croyait déjà morts, on se trompait ! »
Avis de l’éditeur : À la fois drôle et prenant, ce livre invite au voyage et plonge dans la fougue d’une jeunesse perdue. C’est un brillant récit d’aventures et de spleen que l’auteur nous dévoile ici.

Mon avis : Ce bouquin, je ne l’ai pas acheté. Heureusement ! Quelle déception. Tant sur le fond que sur la forme. C’est bourré de clichés et de lieux communs. Parmi les avis de lecteurs récoltés sur Internet, une personne tente de  vous faire croire que le style de l’auteur s’apparente à du Kérouac…
Sincèrement le commentaire s’apparente à de la complaisance. Je me demande comme avec les mauvais  produits, si c’est pas une personne ayant un gros intérêt dans la diffusion qui l’aurait rédigé.
Le matin même, je venais de terminer une suite de trois tomes d’A.G.Guthrie : « La captive aux yeux clairs, à la route vers l’ouest …. » plus exotiques, pleins de trouvailles et d’images de style…Si le roman «  Laureline » vous donne envie de faire la route 66 ou vous laisse pantois sur la fraternité interbikers…bravo à votre imagination. Moi ce roman, mais c’est un roman hein !  ne m’a pas mis des étoiles dans les yeux.

« Nous montâmes sur nos motos et partîmes dans un rugissement d’enfer »….la citation n’est pas exacte mais c’est à peu près ça….les verbes au passé simple foisonnent, les remplissages plus ou moins pompés sur on ne sait quel guide touristique mal fagoté ou une mauvaise recherche sur Wiki ainsi que les longueurs dans les dialogues finissent par lasser. Bon, ceci dit, certaines descriptions de la maison de retraite...semblent assez tirées du réel.

Si on vous l’offre : Dites merci ! Si vous n’avez pas de sous (19,80€), ne prenez pas le risque de le voler car le risque n’en vaut pas la peine.

Lisez donc de la littérature US si vous avez envie de vous évader … enfin de la vraie :  
- Dan O’brien, « l’agent indien » , « les bisons de cœur brisé » (un récit réel, pas une fiction)
- Jim Fergus. Il y a tellement de bons titres que je n’en conseillerai aucun.
- Larry Mac Murtry « Lonesome Dove » …

C’est deux fois moins cher (édités en poche) et une fois lu, vous garderez chacun d’eux dans votre bibliothèque pour continuer à voyager loin et pendant longtemps. Mais bon, soyons clairs, il n’y a pas de motos.

***

Mais j'avoue à la décharge de l'auteur qu'il est difficile d'écrire un roman. Surtout un roman traitant d'un biker vieillissant, d'une moto et de la fraternité entre bikers.

Parce que la "Brotherhood", on l'a vu sur ce forum...on peut dire que c'est pas gagné. Pas pas gagné du tout.



-
avatar
KP203
New member
New member

Messages : 65
Date d'inscription : 01/07/2017
Age : 67
Localisation : Est de la France
Bike: : Heritage

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Laureline ou le dernier run"= une bonne histoire de moto et d'amitié ?

Message par Yannboy le Mar 21 Nov - 20:18

personne n' a jamais dit que c' était une histoire vrai, c' est une fiction sans prétention qui se lit très bien .
d ailleurs dedans pour ceux qui l on réellement lu et entièrement il y a un clin d oeil a un autre livre du moment
c' est a dire "nous rêvions juste de liberté"....
avatar
Yannboy
FULL Member
FULL Member

Messages : 2140
Date d'inscription : 13/11/2015
Age : 56
Localisation : Cote de jade
Bike: : Fat boy

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Laureline ou le dernier run"= une bonne histoire de moto et d'amitié ?

Message par Yannboy le Mar 21 Nov - 20:27

ce qui fait rêver c 'est de voir les rêves et les envies de ces personnes qui se retrouvent malgré eux dans une maison de retraite ,pour des raisons différentes , qui sont de milieu différent ,mais ils se retrouvent a monter un projet commun ....voila le reste autour c est du folklore.....
avatar
Yannboy
FULL Member
FULL Member

Messages : 2140
Date d'inscription : 13/11/2015
Age : 56
Localisation : Cote de jade
Bike: : Fat boy

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Laureline ou le dernier run"= une bonne histoire de moto et d'amitié ?

Message par KP203 le Mer 22 Nov - 9:47

Yannboy a écrit:personne n' a jamais dit que c' était une histoire vrai, c' est une fiction sans prétention qui se lit très bien .
d ailleurs dedans pour ceux qui l on réellement lu et entièrement il y a un clin d oeil a un autre livre du moment
c' est a dire "nous rêvions juste de liberté"....



@ Yannboy

Je n’ai pas du tout apprécié ton commentaire insidieux que je qualifierais de désobligeant à mon égard. Quand on lit un bouquin, on le lit jusqu'au bout. Sinon c'est pas la peine de s'épancher sur le sujet.

Il existe une technique connue et même archi connue et enseignée chez les universitaires qui consiste à faire croire qu'on a lu un bouquin tandis qu'en réalité celui qui prend la parole n'a pas travaillé le sujet et n’a lu qu'un vague résumé.
Un bon prof de fac était capable de déterminer parmi les étudiants ceux qui s'étaient coltinés la totalité des bouquins et les petits malins et autres faux-culs qui se contentaient de faire de la paraphrase ou encore ceux qui s'étaient procurés les résumés. A l’époque, il fallait quand même acheter les résumés. Mais le copier-coller ou ce qui en tenait lieu se faisait à la main. C’était moins facile que de nos jours.

Parce que paraphraser un commentaire flatteur ou se taper l’analyse d’un bouquin, c’est pas tout à fait pareil. Alors gloser par un commentaire sur un bouquin qu’on a pas lu. Forcément, çà sonne creux. Tu seras de mon avis, n’est ce pas !

A l'école de journalisme, on apprenait aussi la technique qui s'appelait m’avait-on dit « la technique du contraire ». C'est très utilisé en politique. Chez les plaideurs également. Très récemment on a encore vu la mise en oeuvre d'un procédé dérivé de cette tentative de manipulation-dénégation assez minable. Bon,  pour être plus clair, je vais prendre un exemple concret en guise d’illustration. On peut dire « Je n’éprouve pas de haine ». Pourtant les propos eux, transpirent une méchanceté sous-jacente qui est néanmoins détectable à défaut d’être palpable. Ce n’est qu’un exemple bien sûr ! C’est sans rapport avec un fait récent, bien entendu.

Il existe encore une technique assez courante pour déstabiliser ou tenter discréditer quelqu'un. C'est la technique de l'amalgame. On assimile deux arguments dont un bon qui séduit… et autre plus mauvais. C'est courant dans l'industrie pharmaceutique. En particulier pour les médicaments au goût foncièrement mauvais. On dissimule le mauvais dans une enveloppe sucrée destinée à flatter le palais. Et Hop c’est gobé ! Ca reste dégueulasse mais c’est gobé quand même.
Enfin pour séduire un lectorat, on peut aussi se réfugier dans le phénomène de groupe. Là aussi je vais être un peu métaphorique. L’illustration courante est l’expression « hurler avec les loups ». Ce n’est qu’une image bien évidemment. L’avantage c’est que ce hurlement permet de se fondre dans la masse. D’une part, c’est assez commode en termes d’exposition courageuse, d’autant plus que celui qui donne un coup de dent se trouve ou croit se trouver valorisé…mais bon tout ça c’est des images. Bien sûr, ya plus d’loups. Sur les foras non plus.  

Alors, pour en revenir à cette histoire de paraphrase d’un bouquin qu’on a pas lu, ce qui est plus que supermalin, c’est de s’associer à des louanges faites par d’autres. Alors ça en politique c’est bon ! C’est même super-superbon ça, le coup des louanges à un mec qui tient ou tiendrait le haut du pavé. Surtout quand c’est pas le sujet. Du copinage en quelque sorte. Çà se fait beaucoup aussi à la télé.

Maintenant on peut toujours apprendre quelque chose sur l'art littéraire ou rédactionnel. Pourquoi pas ?

Dis donc, au fait, pendant que j’y suis : C’est moi celui qui a ouvert ce post à propos du roman « Laureline ». Rien ne t'empêchais de le faire...N'est ce pas ! Puisque tu prétends l’avoir lu..,
Parce que bien sûr, bien sûr, tu l’as lu le bouquin. C’est c’là , oui !

Mais si, c'était toi qui avais pris cette initiative d’ouverture de ce post, j'aurais d'ailleurs écrit exactement la même chose. Ensuite, j'ai bien indiqué plus haut que c'est un roman. Je ne l'ai pas pris pour autre chose. Ne te fais pas de soucis. J’arrive encore à mon âge à différencier les genres.

De surcroît, il me semble que tu es assez bien placé pour savoir que tout me porte à croire que ton mode de lecture de ce que j'écris est assez - disons le gentiment – interprétatif. Mais, si tu le souhaites, je suis en mesure de donner un peu plus de clarté à ce que j’écris.
Je ne suis pas tout à fait, un perdreau de six semaines.

…/…Enfin, j’aime à croire qu’un bouquin «  de lecture facile » pour reprendre ton expression, est synonyme d’une œuvre de qualité, d’un ouvrage documenté ou finement ciselé. A ce propos lorsqu’on qualifie un ouvrage de roman de gare...c’est d’une lecture facile….non ?    

A mon avis, l'auteur du roman "Laureline" n'obtiendra jamais le prix Goncourt, ni le Pulitzer, ni le Renaudot. Pas plus qu'il n’emportera la palme du prix du livre Inter. Mais ça tu l’avais remarqué tout seul.
Moi, ce bouquin, je l’ai lu et je peux le prouver. Oui le prouver ! parfois certains feraient mieux de se taire. Mais il y a des mecs qui sont comme ça, il faut qu’ils causent.

Bon moi j’ai pas aimé. Je sais pourquoi.
Toi tu as aimé, je sais pourquoi aussi : Tu ne l’as pas lu. Mais c’est ton droit, comme dirait l’autre.
Enfin,  si Laureline permet à des lecteurs qui ne lisent jamais de se mettre à aimer le genre littéraire. Pourquoi pas ?  Faut pas décourager les bonnes intentions.

Mais comme je suis fair-play j’ai indiqué des auteurs qui s’avèrent être « top quality».

Last but not least : Il me semble que dernièrement dans un certain post, tu gémissais bien fort….j’espère que ça va mieux. Mais désormais, il y a des choses qui ne m’étonnent plus vraiment…

Quant aux coups placés bas, ils n'honorent pas ceux qui les portent. Mais tu n'es pas de ceux là n'est ce pas ! BROTHER.



-
avatar
KP203
New member
New member

Messages : 65
Date d'inscription : 01/07/2017
Age : 67
Localisation : Est de la France
Bike: : Heritage

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Laureline ou le dernier run"= une bonne histoire de moto et d'amitié ?

Message par Harson le Mer 22 Nov - 9:58

Pour avoir parcouru rapidement le topic, je ne pense pas que le commentaire de yannboy avait pour objectif d’être désobligeant ou même blessant à ton égard. Il l’a rédigé rapidement, je pense, comme nous tous souvent, lors d’une pause rapide.
Sur ce forum, ce n’est pas le genre de la maison et des membres. 

Peace my friends Very Happy
avatar
Harson
Admin
Admin

Messages : 1233
Date d'inscription : 10/11/2015
Age : 41
Localisation : IDF
Bike: : Fltrxs et x90

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Laureline ou le dernier run"= une bonne histoire de moto et d'amitié ?

Message par Yannboy le Mer 22 Nov - 12:58

@KP203 pour info j avais ouvert un poste bien avant le tien
en voici le lien....http://www.harley-nation.net/t1756-un-bon-moment-de-lecture
sur ce ......j en dirais pas plus si ce n est que pour un grand spécialiste de lecture comment se fait il que tu n avais pas vu ce poste et je te rappelle que c est moi qui t ai parlé de ce bouquin en mp....
alors je n ai que faire de tes leçons sur les différentes façon d interpréter une lecture .
je n ai de plus aucune prétention et je n étale pas mon savoir pour la bonne raison que je n ai pas fait d études supérieures, juste un bac technique ....
mais en revanche pour moi les gens intelligents sont des gens qui savent se mettre a la portée des autres ....
avatar
Yannboy
FULL Member
FULL Member

Messages : 2140
Date d'inscription : 13/11/2015
Age : 56
Localisation : Cote de jade
Bike: : Fat boy

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Laureline ou le dernier run"= une bonne histoire de moto et d'amitié ?

Message par snatch88 le Mer 22 Nov - 13:45

Ok pour nous le sujet est clôs.

Les divergences entre vous deux se poursuivront par MP ou autres si vous en éprouvez le besoin.

J'avertis dans un souci de clarté et de transparence que des messages agressifs ou polémiques seraient immédiatement supprimés
Merci d'avance de respecter l'état d'esprit du HN et de régler tout contentieux à l'extérieur.

_________________
Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière
avatar
snatch88
Admin
Admin

Messages : 8214
Date d'inscription : 09/11/2015
Age : 53
Localisation : VOSGES
Bike: : Heritage softail 2010

http://www.vosegus-tribe.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum